Nus à bicyclette pour délivrer Bruxelles des automobiles

Nus à bicyclette pour délivrer Bruxelles des automobiles

BRUXELLES — Bravant le vent, la pluie et la police, une cinquantaine de militants écologistes et naturistes se sont dévêtus samedi à Bruxelles avant d’enfourcher leurs bicyclettes pour « délivrer la ville du trafic automobile ».

La « cyclonudista » de Bruxelles, une initiative lancée en 2000 à Saragosse, en Espagne, est devenue un rituel au fil des années, mais l’édition 2010 a manqué tourner court dans la capitale belge. Une tempête de vent et de pluie a en effet balayé la ville et la police a tenté d’empêcher le rassemblement organisé devant la Monnaie, l’Opéra de Bruxelles, a constaté l’AFP.

Deux participants, dont l’un s’était mis totalement nu, ont été embarqués manu militari par les policiers pour « attentat à la pudeur ». Leurs amis ont alors encerclé les véhicules de la police pour réclamer leur libération sous l’oeil goguenard des badauds.

Visiblement courroucé par la tournure des événements, l’officier a donné ordre de les relâcher et a accepté d’encadrer le cortège, qui a sillonné les rues et les places de Bruxelles pendant deux heures, avec un passage devant les institutions européennes, juste pour la photo, car le quartier est désert en fin de semaine.

« La nudité a permis au mouvement de gagner en visibilité dans les médias », reconnaît Jérôme Nature, un des organisateurs du mouvement.

« Pour se faire entendre, il faut se faire voir », affirme-t-il. Certains participants avaient pris le mot d’ordre à la lettre et ont montré samedi une belle aptitude à l’exhibitionnisme.

Mais la cause est toute autre. « La nudité est un moyen. Merci de ne pas nous réduire à celui-ci », plaide-t-il.

« Nous dénonçons le fait que l’espace public soit monopolisé par les voitures, qui nous imposent leur loi: agressivité, vitesse, danger et pollution, transformant les villes en lieux hostiles », explique-t-il.

« Nous voulons des transports en commun écologiques, efficaces et gratuits pour tous. Nous voulons que les villes soient réservées aux vélos et aux piétons, nous réclamons l’interdiction des publicités destinées aux enfants pour les autos et pour les voyages en avion, et la non discrimination de la simple nudité », proclame le manifeste de la « cyclonudista » distribué samedi.

La Commission européenne doit discuter mercredi d’une taxe carbone pour inciter les consommateurs à utiliser les carburants les moins polluants et soutenir le développement des énergies renouvelables.

Source : AFP