Vélos en libre-service : marketing urbain ou politique environnementale ?

Vélos en libre-service : marketing urbain ou politique environnementale ?

Voici un travail universitaire mené par Laurence Sailliez, étudiante à Bruxelles. Il pose les questions non pas sous l’angle économique mais plutôt sous l’angle de la pertinence urbanistique.

Les axes de l’étude sont :

  • Les principaux systèmes de vélos en libre-service existant;
  • Leur influence sur l’environnement;
  • Leur impact sur le marketing urbain;
  • Leur fonctionnement (concerne essentiellement les partenariats public-privé);
  • Les vélos en libre-service : marketing urbain ou politique environnementale ?

L’étude aborde des cas nombreux, Paris et Bruxelles, mais aussi, au fil des pages, Lyon, Morges (près de Lausanne), Porto (projet soutenu par Civitas, fonds européen), etc.

Enseignements

Il se dégage de l’étude que, bien que les impacts négatifs sur l’environnement liés au système de vélos en libre-service ne soient pas identifiés, « le report modal de la voiture au vélo n’est malheureusement pas encore clairement visible« . Le constat le plus évident est que ce système offre un sérieux complément au réseau de transports en commun.

Deux conclusions

  • Les vélos en libre-service ne jouent pas de rôle dans le phénomène de gentrification que connaissent les villes européennes ; ils sont mis hors de cause au sujet des inégalités sociales en faveur des plus nantis. En clair, ils ne sont pas « un truc de bobo ». Jolie analyse aux pp. 57 et suiv.
  • Même au vu des aspects positifs du vélo, tant en termes environnemental (1) que de promotion  urbaine, le vélo en libre-service ne peut justifier sa présence par un quelconque report modal (2). Des contraintes plus importantes envers l’utilisation de la voiture favoriseraient probablement significativement ce report. En clair là aussi, les VLS ne jouent pas de rôle dans la redistribution des modes de déplacement, et, en particulier, n’ont pas d’influence sur une baisse de l’automobile.

– Au fil des pages on lira avec intérêt :

- Définition et historique du vélo en libre-service. P. 7. Par exemple que les premiers VLS à carte magnétique sont apparus en 1996 à l’université de Portsmouth.

- Une comparaison entre les systèmes de Bruxelles et de Paris, p. 10.

- Des diagrammes sur l’occupation de l’espace, p. 13,

- Une liste de facteurs favorisant l’usage du vélo en libre-service, p. 18.

- Les modes de financement, p. 25

Des enquêtes par questionnaire ont été menées dans les deux capitales. Elles sont présentées à partir de la page 35.

Dans les résultats, j’ai noté avec curiosité que :

  • Le VLS n’occupe pas de place centrale = La moitié environ (45% à Paris) des usagers de VLS possédent un vélo… (p. 41), une grosse majorité font par ailleurs leurs déplacements en TC, mais pour 28% des enquêtés parisiens le VLS est le moyen de locomotion principal (p. 42). La moitié, dans chacune des villes, combine son déplacement VLS avec un autre mode, lequel n’est que de 2% la voiture, et plus de 70% les pieds… on voit p. 45 que les VLS remplacent la marche à pied ou les transports en commun.
  • Les premières raisons d’usage sont p. 46 :

- « La possibilité d’effectuer des déplacements rapides en évitant la congestion automobile : en première position dans les deux villes (68% à Bruxelles et 45% à Paris) ;

- La contribution à l’environnement (49% à Bruxelles et 36% à Paris) ;

- Le sentiment de liberté (33% à Bruxelles et 41% à Paris).

On remarque que la découverte de la ville est importante dans le cas de Paris (32%) et l’est beaucoup moins dans le cas de Bruxelles (12%).

Les pages 51 à  69 analysent les résultats de l’enquête.

Dans les annexes, vous trouverez des données sur les villes de :

Bruxelles :  extraits de la convention avec JCDecaux, pratique du vélo ;

Paris : une présentation du « baromètre de satisfaction » d’avril 2009

Lyon : chiffres, déplacements

Le document complet est disponible en cliquant ici.

Il ne contredit pas mes deux articles sur le sujet (« Ne pas confondre Vélib’ et politique du vélo« , et « Le VLS ne fait pas une vraie politique du vélo« ), à faire venir en cliquant sur le « tag » vls.

En revanche, il tend à affaiblir les propos de l’étude du Gouvernement français présentée sous le titre de « Vélib’, pas si cher que ça? » et les efforts des collectivités pour se convaincre de la pertinence de leur choix.

On lira avec un intérêt teinté d’amusement les récents rebondissements parisiens (relatés ici par le journal Le Parisien, 5 juillet 2010), selon lesquels une hausse des tarifs serait envisagée :

« Pour JCDecaux, il s’agit bien sûr de rentabiliser au maximum ce système installé il y a trois ans (le 15 juillet 2007). Après avoir annoncé l’ampleur, « inattendue » selon elle, des vols et des dégradations de Vélib’, l’entreprise a publié en mars dernier des chiffres attestant d’une baisse du nombre d’abonnés. Selon une source proche de l’Hôtel de Ville, ces prises de parole — rares de la part de JCDecaux — relèveraient d’une stratégie de communication destinée à faire pression sur les élus pour qu’ils cèdent à sa demande. »

– — – Alors, politique environnementale ??? marketing urbain et affaire commerciale, plutôt …

———————————————-

(1) « un partenariat entre ces villes et le Numéro 1 mondial dans l’affichage publicitaire nous permet de douter que le système s’inscrit bien dans une optique de développement durable. En effet, les dispositifs de publicité commerciale mettent en avant des produits non durables tels que la voiture (Figure 19). De plus, la plupart des dispositifs sont des panneaux déroulants qui nécessitent  donc une  consommation d’énergie non négligeable. »  p. 60

(2) « LESENS (2010a), expert en politique cyclable à Paris, soutient en partie ces avantages en précisant que le Vélib’ est « devenu à la mode » et qu’ « il a aussi fait entrer le mot vélo dans le vocabulaire des autorités ». De plus, elle précise que « les Vélib’ représentent 35% des vélos en circulation », à Paris. Ceci confirme la première affirmation de DE BORMAN. » p. 61

Source de l’article : http://isabelleetlevelo.20minutes-blogs.fr