Le Bagnolo-Trophée 2010 est attribué à la ville de Marseille

Après Toulon en 2009, Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille, et plus particulièrement à son maire, Jean-Claude Gaudin, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Marseille la « ville de la bagnole ».

Dans la 2ème ville de France, quand une voiture s’arrête pour laisser un piéton traverser sur un passage protégé, le bipède se confond en remerciements. En effet, ici la voiture est reine et rien – ou si peu – ne doit entraver sa bonne marche. Les piétons le savent et ne se hasardent sur la chaussée que si l’horizon est vierge de tout véhicule. Quant aux cyclistes, ils jouent à chaque instant très gros dans les étroites rues de la cité phocéenne.

Récemment, la ville de Marseille vient d’enterrer un projet promis pourtant depuis 2008 durant la campagne électorale, à savoir la piétonnisation du Vieux-Port. Ce devait être le projet du siècle, celui qui révolutionnerait le cœur historique de Marseille et réconcilierait enfin les Marseillais avec leur ville.

Après un incroyable imbroglio politico-juridique, le seul projet urbain qui prônait une réelle rupture en bannissant la voiture du centre-ville de Marseille vient d’être écarté de la commission d’appels d’offre. Le récit détaillé de cette incroyable magouille a été fait par le site Rue89.

Marseille vient de rater à cette occasion une chance historique de sortir la ville du tout-automobile. Toutes les villes qui ont essayé de reconquérir leur centre ancien sont plébiscitées par tout le monde et toutes les expériences montrent qu’il y a un moment difficile, celui du changement d’habitudes et puis c’est le succès.

En outre, Marseille ne se distingue pas seulement par un urbanisme automobile typique des années 1970, elle mène également une politique tout à fait particulière en matière de mobilité. Que ce soit dans la construction de pistes cyclables interdites aux vélos ou l’interdiction des vélos-taxis sur le Vieux-Port, la ville de Marseille mène une politique particulièrement imaginative pour empêcher tout développement des alternatives à l’automobile.

Pour toutes ces raisons, Carfree France décerne donc son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille.

Nouveauté cette année, deux accessits sont décernés respectivement à Toulon, encore une fois, pour l’abandon de son projet de tramway qui fait de Toulon la plus grande ville française sans tramway et à La Réunion, qui vient d’abandonner un projet de tram-train prévu depuis plusieurs années au profit de la construction d’une route littorale de 2*3 voies.

Source : Carfree.free.fr