Trois jeunes Caennais pour un tour du monde à vélo

Après « la roue d’alphonse » où Arnaud effectue à vélo un Caen-Téhéran, c’est au tour de 3 jeunes caennais de monter un projet de tour du monde à vélo. Ils disposent d’un site interne (- http://www.latresgrandeboucle.com -) et d’une page facebook. Vous pouvez les soutenir en achetant des kilomètres (- les Soutenir -).

Ils se sont connus sur les bancs de l’école, ne sont jamais vraiment quittés depuis. Chacun son caractère et son parcours universitaire mais tous les trois animés d’une même passion… dévorante. Le foot et le vélo…pour le plaisir du partage et de la découverte.

Le projet de La Très Grande Boucle tient en ces quelques chiffres qui rappellent l’incroyable défi : avaler en à peine un peu plus d’un an un parcours d’environ 22 000km. «  Cet itinéraire a été conçu à partir de plusieurs critères et selon nos propres envies de découvrir certaines régions du monde plutôt que d’autres. En tenant compte aussi des problèmes de sécurité et des délais que nous nous sommes fixés. Nous ne traversons pas l’Afrique ou l’Inde par exemple. On ne peut pas tout faire ! Et puis en fonction de l’avancée de notre voyage, il nous a fallu tenir compte des climats rencontrés. Impossible, par exemple d’envisager une traversée du désert de Gobi en Aout ou de pédaler en Russie au mois de Février ».

De Normandie à Normandie, aller-retour, en passant par une vingtaine de pays du globe, les trois amis entendent bien faire de ce challenge un prétexte à découvrir le monde et ses cultures, ses différences, ses paysages et tous ceux qui l’habitent.

Quentin, Sébastien et Guillaume veulent voyager utiles : faire que leur tour du monde, au delà du défi humain et sportif qu’il représente soit l’occasion de porter un regard lucide sur la terre qui est la leur, qui est la nôtre.

Les bicyclettes de la Très Grande Boucle sont spécialement adaptées pour le touring et les longues distances. Le cadre de chaque vélo est en acier, suffisamment robuste pour pouvoir supporter à l’avant comme à l’arrière des sacoches et des jantes de 26 pouces. Sur le « porte bagages », un équipement complet de camping et de vie nomade ainsi que tout le matériel de réparation. Sans oublier, les outils permettant de rester au contact du monde : téléphone satellite, matériel informatique et photographique.

Pour réussir leur pari, Quentin, Guillaume et Sébastien ont besoin d’être soutenus, encouragés, aidés. Un kilomètre acheté, c’est un coup de pédale donné pour les encourager et devenir partenaire de La Très Grande Boucle !

Pour plus d’informations, rendez vous dans la rubrique Les Soutenir